Nombre total de pages vues

Messages les plus consultés

lundi 31 janvier 2011

Le "Pauvre piano Mallorquin"(G. Sand ) et le Pianino Pleyel de 1838.

Voici la notification (cliquez sur le lien :notification") du jugement rendu le 31 01 2011 à Mallorca par le Justat de Mercantil de Palma de Mallorca :

dimanche 16 janvier 2011

Nouvelle étude n°1 en fa min extraite des Trois Nouvelles Etudes de 1839-40 par Chopin pour la « Méthode des méthodes » de Fétis et Moschelès.



video
En haut marteau original du Pianino Pleyel N° 6668 reçu par F Chopin à Valldemossa (Baléares) en 1839.
Dans la deuxième photo : à gauche marteau d'un pianino Pleyel de 1839 avec sa garniture originale en cuir et peaux de Chamois suivie d'une couche d'harmonie épaisse (5/ 6 mm) en peau de Cerf, en bas à droite nouveau marteau réalisé par Olivier Fadini pour un Pianino de 1838 portant le N° 6521 identique à celui de Valldemossa. La peau d'harmonie est en Cerf, appliquée à la main avec très peu de tension. Ainsi le timbre reste "doux " et "moelleux"...
Le timbre"sombre" des pianos de Pleyel . Le "boum boum " du battement d'un coeur.... Ces "perles "qui tombent sur une table de cristal ... Le son "voilé", la pulsation de l'émotion, le frottement de la peau sur le fer... Frédéric Chopin aime les Pianos de Pleyel et Von Lenz de rappeler qu'il ne jouait "Que sur des Pianos de Pleyel ".
Aya Okuyama joue un Piano Pleyel de 1839. Les marteaux sont garnis de peaux souples, la dernière est appliquée avec peu de tension.